Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
petitefolie72 coups de coeur jardin - voyage - émotions - famille - décoration - photo - nature - poesie - coeur - mot - famille - rêve - poésie -

Le temps des grives aux loups...

petitefolie72

Des Grives aux Loups - End title - Des grives aux loups - Générique de fin

Des Grives aux loups



Relire Michelet et l'histoire de la famille Vialhe de Saint Libéral sur Diamond, en Corrèze, un vrai plaisir ! Retrouvez le Père Vialhe, Jean-Edouard, son fils, Pierre-Edouard, c'était me replonger dans une partie de mon adolescence, au moment où je quittais définitivement l'état de "fille de," pour devenir "maman de".

 

Le premier tome Les Grives aux loups, montre un monde rural en plein changement, un changement dans les mentalités, dans les familles, et dans le monde agricole. L'affrontement entre les générations est difficile, l'entrée dans un monde mécanique, industriel aussi. Ce premier tome évoque l'entrée du monde des campagnes dans la modernité, avec l'arrivée du train, de l'électricité, des engrais, des machines agricoles, tout cela à travers deux générations d'hommes profondément inscrits dans la terre.

 

Le second tome Les palombes ne passeront plus est plus émouvant . Tout aussi inscrit dans l'Histoire de France (seconde guerre mondiale, guerre d'Indochine, guerre d'Algérie) que dans l'histoire du monde paysan, Michelet l'ancre plus dans la famille et les réfléxions paysannes.

Pierre-Edouard prend conscience que la sueur, l'effort, le travail qu'il donne à la terre, la terre ne le leur rendra plus comme dans le passé, la faute à l'économie, la faute au politique, la faute au capitalisme. Il prend conscience que la terre n'est peut-être plus l'avenir, et qu'il doit proposer autre chose à ses deux fils. Ils les inscrits donc au collège de Brive, en pensionnat. Mais chacun ira de son destin. Les quatre enfants de Pierre-Edouard et Mathilde auront leur bac, trois d'entre eux feront des études.

La seconde guerre mondiale lâchera son lot d'amertume, de pessimisme, de conscience humaine aussi.

  *

 



rappelez vous c'était en 1984 à la télévision - France - Drame - 5h15

 


Réalisation : Philippe Monnier


avec : Maurice Barrier (Jean-Édouard Vialhe), Suzanne Carra (Marguerite Vialhe), Bruno Devoldère (Pierre-Édouard Vialhe), Benoît Allemane (Duroux), Yves Barsacq (Le docteur Delpy), Carole Brenner (Mauricette Vialhe)

 

 



la chanson de Charles Dumont en générique de fin :



 

*

Sur cette terre il faisait bon de vieillir
De père en fils on savait s'y tenir
En travaillant de tout son coeur
On récoltait quelquefois le bonheur
Et puis la vie nous tenait là
Du bord du champ au bord du bois
Avec l'amour au rendez-vous
On était bien chez nous
C'était le temps, souvenez-vous
Le temps des grives aux loups.



Ici, les femmes se mariaient en blanc
De mère en fille, on n'avait pas d'amants
La guerre pouvait brûler les blés
Garder les hommes en pays étrangers
Le temps passait sur les chagrins
On préparait les jours prochains
Avec l'amour au rendez-vous
On était bien chez nous
C'était le temps, souvenez-vous
Le temps des grives aux loups.

 


Mais le village à son tour a vieilli
Tous ses enfants aujourd'hui sont partis
Y'a plus personne à marier
On a fermé l'église et le café
Reviendront-ils tous ces violons
Qui faisaient valser nos moissons
Avec l'amour au rendez-vous
On était bien chez nous
C'était le temps, souvenez-vous
Le temps des grives aux loups.

Avec l'amour au rendez-vous
On était bien chez nous
C'était le temps, souvenez-vous



Commentaires

michel 05/01/2012 20:22


J'apprécie beaucoup Michelet... "Les défricheurs d'éternité" rejoint un de mes dadas, les nordmen...

petitefolie72 05/01/2012 20:29



oui faire cet article m a donné envie de relire ce chef d oeuvre,b izzz