Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
petitefolie72 coups de coeur jardin - voyage - émotions - famille - décoration - photo - nature - poesie - coeur - mot - famille - rêve - poésie -

Hoa Lu, Tam Coc, Hanoi..... jour 13..

petitefolie72

 




Jour 13....

*

Je pense a Marie qui se reconnaitra..  à qui j'offre cet article

Je vais lui ramener de belles photos de rizières..

*

 


 


*

 part pour Hoa Lu, capitale du Pays sous le règne des Dinh et Lê, au pied de spectaculaires rochers karstiques.

*

*

Route vers Tam Coc et embarquement pour une promenade en barque de bambou au milieu des rizières dans de superbes paysages de pics déchiquetés. Ce site étonnant a servi de décor au film « Indochine ».

Continuation par la route vers Hanoi.

Déjeuner en cours.

Le centre ville n’a guère changé depuis 1955, avec ses anciens temples et pagodes, ses avenues ombragées et ses lacs.

Arrivée à l’hôtel. Dîner et nuit.

 




*

Hoa Lu

*

 

Hoa Lu est une ancienne capitale du Vietnam. Entre 968 et 1010, elle fut la capitale de trois dynasties féodales du Viêt Nam : Dinh, Tien Le et Lý. En 1010, le roi Ly Thai To transféra la capitale à Hanoi. Le roi construit plus tard à Hoa Lu de nombreux temples et pagodes.

Aujourd'hui, Hoa Lu est une destination touristique célèbre de la province de Ninh Binh, située à 90 km au sud de Hanoi.

*

Le paysage ressemble à celui du village voisin de Tam Coc, mais Hoa Lu présente également intérêt historique. Capitale du Vietnam sous la dynastie Dinh (968 -980) et au début de la dynastie des Le antérieurs (980-1009), sa proximité avec la Chine et la protection naturelle de son relief lui conféraient un avantage certain

*

.

*

Il reste aujourd’hui deux sanctuaires à Hoa Lu, auxquels le mont Yen Ngua procure un décor enchanteur. Le sanctuaire de Dinh Thien Hoang, restauré durant le XVIIe siècle, est dédié à la dynastie Dinh. On voit devant l’entrée le socle pierre du trône. Le sanctuaire abrite des cloches de bronze et une statue de l’empereur Dinh Tien Hoang en compagnie de ses trois fils. Le second temple, celui de Dai Hanh (ou Dung Van Nga), honore la mémoire des souverains de la dynastie des Le antérieurs. Vous découvrez dans la salle principale toutes sortes de tambours, gongs, encensoir, chandeliers et armes. A gauche de l’entrée apparaît un sanctuaire dédié à Confucius.

*

 

*

 



*

Route vers Tam Coc et embarquement pour une promenade en barque de bambou au milieu des rizières

*

*

Surnommée “la Baie d’Halong terrestre" en raison de la similitude de ses paysages montagneux à ceux de la huitième merveille du monde, Tam Coc (qui signifie en vietnamien "trois grottes") est l’un des plus beaux sites du Nord Vietnam. Situé à une centaine de kilomètres de Hanoi, Tam Coc est une destination incontournable pour tous les touristes, vietnamiens comme étrangers.

*Tamcoc


*

La beauté du site fut chantée, dès le treizième siècle de notre ère par le roi Tran Thai Tong (qui régnait de 1255 à 1258), adepte du bouddhisme, en ces termes :

Qui conque est venu dans ce lieu,
Dira certes, que le Paradis de l’Ouest n’est pas aussi loin,
Ne vaut-il pas mieux d’y passer ses jours,
Le temps oublié, la vie terrestre écartée !

*


*

Si l’on sait que le Paradis de l’Ouest est pour les bouddhistes la demeure de l’âme, le lieu où l’on goûte la félicité, où l’on jouit de la lumière, de la liberté et de la joie éternelles, ces mots suffisent pour nous donner une certaine idée sur Tam Coc.

*

 

*

La visite du baie d'Along terrestre, d’une durée de 03 heures environ, ne peut se faire qu’en petits sampans sur la rivière de Ngo Dong, qui traverse en zig zac des paysages enchanteurs. De l’embarcadère nommée Van Lam jusqu’à la troisième grotte, le sampan navigue au milieu d’un monde féerique.

*

balade en bateau au canal du Poulet

*

Le cours d’eau rêveur est bordé de deux côtés de grands pitons calcaires aux formes multiples. On y voit, de temps à autre, surgir d’une végétation tropicale luxuriante, des têtes de chèvres élevés à la sauvage dont la viande est l’une des meilleures spécialités de la province. Dans les rizières au pied des montagnes, le riz verdoyant offre un parfum léger mais pénétrant de ses fleurs. Le sampan passe sucessivement les trois grottes creusées dans des pains de sucre.

*

*

Cette visite en sampan est généralement suivie d’une promenade en vélo à la grotte de Jade (autrefois considérée comme « deuxième grotte des cieux du Sud ») où s’élèvent trois pagodes et un monastère construits au XVIIème siècle. Ceux qui ont vu le film « Indochine » se souviendront de ce lieu magique et irréel où les deux fugitifs viennent s’abriter. La première pagode est adossée à la montagne au milieu d’un jardin luxuriant ; on accède à la seconde par un petit escalier puis, encore plus haut, on visite la troisième qui contient trois Bouddhas. Très joli point de vue sur les champs et la campagne, comme un tableau géant.

*


*

 




*

Hanoi...

*

Hanoï (en vietnamien Hà Nội, c'est-à-dire « la ville au-delà du fleuve » ; Chữ nho : 河内) est la capitale du Viêt Nam, située au nord du pays sur les rives du fleuve Rouge (Sông Hồng). En 2004, sa population est estimée à plus de trois millions d'habitants.  Ces derniers sont appelés les Hanoïens. Mais la ville n'est pas la plus grande du Viêt Nam, elle est largement dépassée par sa puissante rivale du sud Hô-Chi-Minh-Ville, qui reste toujours le poumon économique du pays.

*

 

 

 


 

*

Hanoï, « la ville au-delà du fleuve » se divise en quatre grands quartiers: le quartier du centre est Hoan Kiem. Plus à l’ouest, Ba Dinh, qui se caractérise par le musée et le mausolée en l’honneur d’Hô Chi Minh; on y voit aussi le lac de l’ouest et la Pagode au pilier unique.

                          hanoï pagode
Le quartier Hai Ba Trung est nommé ainsi en l’honneur des sœurs Trung qui défendirent la ville contre les Chinois au 1er siècle.
Enfin, au sud-ouest, Dong Da où se trouve le fameux Temple de la littérature.

                            

 



 

*

Arrivée à l’hôtel.

la ce soir c'est le luxe...

*

 

* 

 

 

*



 


*

 

et si on parlait un peu de l'école au vietnam ?

*

L'école du primaire au secondaire au Vietnam est bien organisée pour une éducation de masse. Il y a souvent 2 ou même 3 classes par salle, les classes se succèdent donc dans la journée. Les élèves ont donc école qu'une partie de la journée, par exemple que le matin.

*


*

Ceux qui ont les moyens suivent des classes privées chez des professeurs qui font des heures sup chez eux.


Au VN la tradition des études est très ancrées (le mandarinat était ouvert à tous bien avant la Révolution française et donnait un espoir de réussite par les études à toutes les familles même les plus pauvres). et les parents poussent souvent leurs enfants, garçon ou fille indistinctement, à faire des études.


Le taux d'alphabétisation au VN (> à 90%) est un des plus élevés parmi les pays pauvres.

*


*

Le problème de l'école au VN est dans les moyens, par exemple pour les sciences ou les langues, tout est théorique pas de moyens pour des travaux pratiques ou des voyages linguistiques.
L'accès au lycée et à l'université est plus limité car cela coûte cher (parce que tout n'est pas gratuit, et parce qu'étudier signifie ne pas travailler donc ne pas participer aux finances de la famille).


*

*

Par exemple, aujourd'hui un étudiant en français peut sans problème aller en France pour perfectionner son français mais il faut qu'il se finance tout seul (quasiment pas de bourses d'état) ce qui est réservé aux très riches.
Enfin, l'école au VN ressemble, dans le primaire, à l'école en France dans les années 50-60, discipline, méthode B-A-BA, morale, dictée, par coeur, exercices d'écriture, 40 à 50 élèves par classe, etc.

*

 

 


 

 

Commentaires

micheline quillet 08/02/2012 11:18


CETTE BALLADE SUR LES RISIERES DOIT ETRE MAGNIFIQUE§!!!!!!CELA NOUS RECHAUFFE ENCORE -10°  CE MATIN....BONNE JOURNEE A TOUS BIZ