Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
petitefolie72 coups de coeur jardin - voyage - émotions - famille - décoration - photo - nature - poesie - coeur - mot - famille - rêve - poésie -

Jour 20 Dimanche 16 Octobre HANOI / DUONG LAM / HANOI

petitefolie72

Dans la région de Duong Lam il y a deux villages typiques à voir avec les maisons traditionnelles et puis les pagodes dont une est très particulière dans sa forme.

Nous ferons route vers le village ancien de Duong Lam. Dès l’arrivée, découverte du hameau de Mong Phu (possibilité de partir à bicyclette) et de ses anciennes maisons de latérite et de pisé. La majorité du village est restée comme aux origines, avec sa porte, son puits communal et sa cour du temple…

Il est agréable de s’y promener, d’apprécier l’atmosphère paisible qui baigne ses ruelles et d’y rencontrer les villageois.

Déjeuner de spécialités de la région dans une maison ancienne.

 

Le temple Mong Phu se trouve à la terre plus haute du village Duong Lam. Actuellement, il est encore bien préservé.

 

Mong Phu est le monument typique de l’architecture original des anciens du Vietnam. Selon les personnes âgées, le temple est construit en 1553, sous la règne de roi Le Than Tong. Et jusqu’en 1859, il est éteint et parachevé avec les petits temples, les murs, les piliers et les reliefs raffinés. Mong Phu devient un temple fermé, crée un espace solennel. Ce monument se compose deux maisons principaux qui sont décorées par les motifs des dragons ondulés et des nuages. Sur les piliers et les poutres, les artisans gravent les images de la tête du dragon, des quatre animaux fabuleux (dragon, licorne, tortue, phélix). Le village de Duong Lam a conservé la structure des vieux villages vietnamiens avec sa porte d'entrée, son banian, son temple, sa maison communale et sa maison dédiée au culte des ancêtres, des maisons centenaires en latérite. Les spécialités du village sont le poulet Mia, la sauce soja, les bonbons aux cacahuètes, les patates douces grillées, les gâteaux de riz.

Duong Lam

Commentaires